Archives

Replongez dans l’univers
des précédentes expositions du musée PAB

DU 21 JANVIER AU 30AVRIL 2022

Jean-Marie Granier – Le langage secret des paysages

Artiste gardois, Jean-Marie Granier, disparu en 2007, laisse derrière lui une production artistique de près de 3000 estampes ainsi qu’une centaines de dessins. Tout au long de sa vie, il a été en perpétuel recherche graphique répondant ainsi à des problématiques diverses comme la représentation du réel et du mouvement. Il invente un nouveau langage qui l’amènera de gravures extrêmement détaillées et fidèles à la réalité, à des figurations abstraites. « Comme je vois, non comme je sais » écrira-t-il plus tard. La représentation du paysage revient souvent dans son œuvre gravée, avec une volonté presque obsessionnelle de décrypter les signes du monde. De l’Espagne aux Cévennes, en passant par la ville, Jean-Marie Granier explore les frontières de la réalité et de sa représentation dans un travail riche et multiple. Cette exposition consacrée à son travail sur les paysages, retrace ainsi l’évolution graphique de celui qui « griffe la planche de cuivre comme il dessinerait sur le papier ».

DU 14 JUILLET AU 31 DÉCEMBRE 2021

LES 100 ANS DE PAB

PAB aurait eu 100 ans en 2021. Un millésime à commémorer en présentant au public son travail d’artiste, ses écrits poétiques et sa production éditoriale.

Le premier étage du musée est consacré à PAB pour que chacun puisse prendre conscience de l’artiste complet qu’il était. Poète, sculpteur, dessinateur, peintre, graveur, il s’est essayé à bien des techniques. Ses thèmes de prédilection étaient les oiseaux, les silhouettes et profils, parfois dans des formats importants, parfois sous forme de miniatures. Au contact des plus grands artistes du XXe siècle, les chef d’œuvres de ces derniers ont nourris sa créativité : Picabia, Arp, Braque. On retrouve la quintessence de leurs recherches esthétiques dans certains travaux de PAB. Surtout reconnu comme éditeur, beaucoup moins comme poète et artiste, cette exposition hommage permet cependant aux visiteurs de se plonger dans un univers graphique et poétique d’une grande sérénité.

Quelques photographies de PAB et la transcription de bien des poèmes donnent au visiteur l’occasion d’appréhender différemment cet homme secret et méconnu des Alésiens eux-mêmes. Une salle consacrée aux œuvres inspirées par PAB à d’autres artistes (notamment au moment de sa disparition, comme autant d’hommages), conclue cette exposition.

Prolongeant le travail d’édition de PAB, au second étage une sélection de livres des Éditions de Rivières.

 

JUSQU’AU 20 SEPTEMBRE 2020

Nouvelle fête – manigancée par l’amitié

Art et techniques selon PAB

De Coubine à Alechinsky en passant par Picabia, Braque, Bryen, Coppel, Hugo, Bertini, la collection de Pierre André Benoit est le fruit d’une passion guidée par l’amitié.

Cette présentation est l’histoire d’une collection, à explorer aussi sous le prisme de la technique parfois créée ou réinventée par PAB comme la cartalégraphie et la gravure sur celluloïd. PAB était un amoureux de l’art et un artisan du livre dont il faisait un jeu avec chaque artiste qu’il imprimait.

Ne conclut-il dans son poème Pour une fête édité en 1976 que chaque nouvelle impression tel un acte d’amour, est « une nouvelle fête manigancée par l’amitié » ?

Entrée libre

DU 20 JUIN AU 6 OCTOBRE 2019

Jean Cocteau L’empreinte d’un poète

On connaît Cocteau le poète, le romancier, le dramaturge, le cinéaste, en d’autres termes l’auteur des Enfants terribles, de La Voix humaine, de La Belle et la Bête.
On oublie peut-être que Cocteau fut aussi un dessinateur/illustrateur et un critique d’art fécond qui intégra les révolutions stylistiques, formelles et iconographiques de son temps dans son œuvre graphique et eut une grande influence au sein de l’avant-garde.
Homme-époque, il fut le témoin et le passeur privilégié de l’avènement de mouvements artistiques destinés à faire date.

Exposition Jean Cocteau
Exposition Willem

DU 4 MARS AU 26 MAI 2019

Willem
Un sujet qui fâche

Des sujets qui fâchent, Willem en a recensé un nombre effrayant, qu’il a dressés dans un labyrinthe du combattant, délicieusement intitulé Le jeu de l’été – Sortir vivant du XXe siècle, qui donne d’emblée le ton de l’exposition. Les murs et vitrines du PAB ont foisonné des nombreuses facettes de l’immense talent de Willem, artiste aussi ravageur que discret : ses dessins de presse sans aucun doute, mais aussi des bande dessinées, des carnets de voyage, de très ludiques lithographies bicolores, des sérigraphies ou encore des aquarelles parues dans Siné Mensuel, pas les moins rêches. Et pour que le portrait soit complet, vous y croiserez aussi une sélection de dessins non moins piquants de Medi Holtrop, artiste norvégienne et complice de toujours.
Face à la cruauté du monde, le tranchant de l’œil et le trait sûr de Willem confèrent à ses œuvres une formidable puissance libératrice, qui nous allège d’une part du fardeau.
« L’humour, c’est quand on rit quand même », a écrit Otto-Julius Bierbaum. On rit!

DU 20 JUIN AU 06 OCTOBRE 2019

Transcriptions
dessins / peintures / livres de Sylvie Deparis

Sylvie Deparis a de multiples pratiques artistiques à son actif. Des dessins, de la peinture, la participation et la réalisation de livres d’artiste depuis plus de 10 ans. Le Musée-bibliothèque PAB d’Alès a le plaisir de vous les faire découvrir.
Des œuvres peintes plongent le visiteur dans un univers végétal d’une grande quiétude. La ligne, fondamentale et dépouillée, transcrit son rapport extrêmement fort avec l’art d’Extrême-Orient. Venez lever le voile cet hiver sur le remarquable et attachant travail de transcription de cette artiste.

DU 13 JUILLET AU 21 OCTOBRE 2018

Picasso
et le livre d’artiste

Cette exposition permet d’appréhender les différentes périodes de création du plus grand génie du XXe siècle à travers le prisme du papier, aussi bien dans les livres qu’avec des gravures et lithographies encadrées et présentées aux murs.
De 1905 à 1973, le Musée-bibliothèque PAB vous invite à vous promener dans l’œuvre la plus bouillonnante, la plus avant-gardiste et la plus créatrice du démiurge qu’était Picasso. Un éclairage précis sur sa relation au livre, à l’écrit et aux éditeurs (plus particulièrement à PAB) constitue le propos spécifique de cette exposition qui s’inscrit au cœur de l’ample programmation de Picasso – Méditerranée porté par le Musée national Picasso de Paris.

DU 09 MARS AU 10 JUIN 2018

Jean-Pierre Geay
Une vie vouée aux livres

Poète discret, amoureux des beaux papiers et des petits tirages, il rejoint là pleinement l’esprit de PAB et se tient loin des circuits éditoriaux traditionnels. Inconditionnel des belles reliures, il offre à ses textes, manuscrits ou imprimés, un dialogue entre écriture et peinture (ou gravure). Les deux, art et poésie, étant dans son esprit indissociables.

Pour plus d’informations sur les différentes expositions, visitez la page Ressources en ligne.